Top 10 Meilleur Casque Moto Femme 2020

Difficile de faire un choix pour votre nouveau Casque Moto Femme ? Nous avons rédigé ce guide d’achat spécial Casque Moto Femme pour vous aider, avec le TOP10 des meilleures ventes du moment, des tests, des avis… Comme dans tous nos guides d’achats, nous avons fait le maximum pour vous aider à choisir le meilleur Casque Moto Femme !

Notre sélection de casque moto femme

Guide d’achat casque moto femme

De plus en plus de femmes aiment actuellement les grandes sensations. Il y en a beaucoup qui investissent dans l’achat d’une grosse cylindrée et se passionnent de cet univers. Que vous soyez une pilote amateur ou une professionnelle des compétitions de motocross, sachez que le port de casque est indispensable. Que vous rouliez sur un engin super puissant ou un scooter d’usage plus modeste, il vous faut choisir le meilleur casque moto femme adapté à votre protection et votre confort. Dans notre comparatif, nous vous détaillons quelques critères importants à considérer pour faire le bon choix.

Quel type de casque moto faut-il choisir ?

Le choix du meilleur casque moto femme dépend entièrement de votre usage. Si vous roulez à moto pour aller travailler, si vous aimez les compétitions de grande vitesse, ou si vous vous amusez simplement à tester les grandes sensations sur les routes en week-end.

Il y a principalement deux types de casque moto femme que l’on commercialise : le casque intégral et le casque moto jet. Parfois, vous pourrez trouver des modèles spécifiques pour certaines activités comme le casque moto-cross ou le casque moto modulable. Sachez avant tout qu’il n’y a pas de casque dédié aux passagers et aux pilotes. En effet, le niveau de protection à associer à un casque de moto restera le même que vous voyagiez ou que vous pilotiez votre moto.

Alors quel type de casque moto femme est le plus adapté pour vous ? Sachez que le casque intégral a l’avantage d’offrir une protection optimale et complète à son porteur. Il offre aussi un bon maintien pour vous assurer un confort d’utilisation exceptionnel. En effet, vous ne serez pas gênées par les vents dans les yeux en choisissant un casque moto intégral car il sera parfaitement stable que vous rouliez sur une autoroute, la route ou sur un circuit. Toutefois, son champ de vision n’est pas aussi satisfaisant que vous ne l’espérez. Selon les tests réalisés, le casque moto femme jet est préférable à ce niveau.

Les casques jet sont plus adaptés en ville. En effet, le visage au contact du vent est particulièrement satisfaisant en été. Sur ce point, ils dépassent largement les casques intégraux. Par contre, l’inconvénient principal réside sur le niveau de protection que les casques jet offrent. La recherche de la sensation du vent sur votre visage peut vous être fatale en cas de chute.

Sinon, vous avez aussi les casques modulables qui ont été fabriqués pour une utilisation en position fermée. C’est-à-dire qu’ils sont dotés d’une mentonnière amovible que vous pourrez relever et abaisser en fonction de vos préférences et des circonstances. Ils offrent un meilleur champ de visibilité. Toutefois, un casque modulable est beaucoup plus lourd que les autres modèles. Et c’est généralement votre confort qui en pâtit le plus.

Et enfin, il y a aussi le casque convertible ou appelé également « cross-over ». Il est adapté aux motards en ville. Il reprend les caractéristiques avantageuses du casque intégral et du casque jet. En effet, il est doté d’une mentonnière qui vous protègera. La mentonnière descend également jusqu’à la mâchoire et vous propose un champ de vision exceptionnel. La mentonnière est également amovible, ce qui vous permettra de transformer votre casque convertible en casque jet selon vos besoins. Comme inconvénient, il n’y a pas grand-chose à dire si ce n’est un bruit légèrement inconfortable quand vous roulez à vive allure.

Quels sont les critères à retenir pour choisir le meilleur casque moto femme ?

Comme pour le choix de n’importe quel type de casque moto, pour femme, pour homme ou pour enfant, il est important de choisir la bonne taille. Pour ce faire, il vous faut réaliser plusieurs tests. C’est en essayant plusieurs modèles que vous pourrez trouver la taille adaptée à la morphologie de votre tête. Retenez que la bonne taille de casque vous procurera davantage de protection en cas de chute. En effet, si le casque est trop grand, il aura tendance à glisser et à ne pas protéger correctement votre visage et votre tête. A contrario, s’il est trop petit, votre confort ne sera pas optimal.

Après, il est aussi utile de considérer dans votre comparatif le type de coque de votre casque de moto. Sur le marché, vous pouvez trouver des coques en polycarbonate et des coques en fibres de verre. Ces dernières sont considérées comme les plus fiables. Elles sont également plus légères et s’adaptent à tous les usages. Toutefois, les casques en polycarbonate ont aussi leurs avantages. Elles ne sont pas altérées par les UV, et avec le temps, les fabricants les rendent de plus en plus légères pour convenir aux besoins des utilisateurs. Il est donc important de bien choisir, même si ce critère n’est pas le plus fondamental. En même temps, veillez également à acheter un casque qui dispose d’une enveloppe intérieure en mousse pour absorber correctement les chocs en cas de chute.

Quels sont les avantages de porter un casque moto ?

Étant un dispositif de sécurité à ne pas négliger, un casque de moto est destiné à vous protéger en cas d’accident. On compte plusieurs avantages dans le fait de porter un casque. Les détails dans les paragraphes qui vont suivre.

Protection contre un éventuel traumatisme crânien

Il existe plusieurs équipements de protection pour un motard ou une motarde. On peut par exemple citer les blousons moto, les pantalons longs avec matière spéciale, les gants moto, les bottes moto, les genouillères, les plastrons et combinaisons (pour les amateurs de sensation forte), etc. Cependant, le casque moto est catégorisé comme un des plus importants d’entre tous !

Sachez qu’un casque de moto, qui soit dit en passant doit être homologué, est composé de divers éléments. Il y a d’abord l’enveloppe extérieure, le rembourrage, le revêtement absorbant et le système de rétention fournissant l’imperméabilité. Tout cela se destine à la protection de votre tête, votre visage et plus particulièrement votre cerveau. Vous l’aurez compris, ce dispositif de protection vous permettra d’éviter qu’un choc durant un accident vous endommage le crâne et au pire, éventuellement perdre la vie. Sachez qu’un conducteur de moto sans casque risque trois fois plus de mourir qu’un autre qui en porte lors d’un accident en deux roues.

Atténuation du bruit du vent

Plus efficace pour les modèles de type intégral, un casque moto améliore le confort de l’utilisateur en réduisant le bruit occasionné par le vent. Il empêche également l’effet de piqûre du vent dans les yeux et sur le visage.

Protège contre les intempéries

Quelle que soit la météo, qu’il pleuve ou qu’il gèle, un casque est conçu pour vous protéger en toute saison. Dans le cas où vous faites face au soleil, certains modèles offrent une protection contre un éventuel éblouissement (pare-soleil). Par temps de froid par contre, un casque vous permettra de conserver la chaleur de votre visage. Enfin, lorsqu’il pleut, le dispositif est conçu pour être imperméable à l’eau.

Protection contre les objets volants

Bien évidemment, le port d’un casque vous permettra de vous protéger contre des objets tels que du gravier, des brindilles ou de la poussière. Ces derniers peuvent facilement être projetés par une voiture ou par le vent. La protection en est de même pour les insectes volants.

Comment entretenir et nettoyer son casque ?

Entretenir son casque reste une étape essentielle pour assurer sa longévité. Surtout pour les modèles dédiés aux femmes avec des couleurs plus féminines, le nettoyage est indispensable. En effet, les casques de moto sont dans la plupart du temps soumis à différents éléments extérieurs. Il entre souvent en contact avec des insectes et de la boue. S’il est utilisé dans une grande ville, il est particulièrement exposé à la pollution. Ainsi, cet équipement moto se salit très vite. Il faudra donc le nettoyer régulièrement.

Pour ce faire, l’idéal serait de se référer à la notice, car certains modèles peuvent être plongés totalement dans un bain, d’autres sont démontables. Néanmoins, quelques étapes peuvent être suivies qu’importe le type de casque que vous utilisez.

  • Le nettoyage de la partie extérieure
  • Pour l’extérieur de votre casque, évitez tout simplement les produits à base d’alcool comme les nettoyants de vitres par exemple. Nous vous conseillons d’utiliser de l’eau savonneuse (chaude de préférence). Aussi, préférez des matières douces comme du tissu en micro-fibre entre autres. Évitez donc les éponges de type abrasif pour éviter les rayures et toute autre abrasion occasionnant l’altération de la qualité du vernis et de la peinture.

  • Le nettoyage de la partie intérieure
  • Pour l’intérieur de votre casque, sachez qu’il est nécessaire de nettoyer de manière régulière les mousses, qui sont souvent détachables. En effet, ces derniers sont le plus souvent mis à rudes épreuves avec la transpiration ou la pollution extérieure. Pour les nettoyer de la meilleure manière possible donc, munissez-vous d’un chiffon et de l’eau. Vous pouvez aussi faire mousser l’eau que vous emploierez avec du savon de Marseille. N’oubliez pas le rinçage avec beaucoup d’eau pour finir.

  • Le nettoyage de la visière ou de l’écran
  • À mesure que vous utilisez votre moto régulièrement, vous êtes alors soumis à différentes conditions climatiques. Tout comme le casque, la visière est aussi soumise à des attaques extérieures variées. Ainsi, il est nécessaire de bien la nettoyer. Pour cela vous ne devrez utiliser que de l’eau tiède ou non uniquement. Évitez les produits avec de l’alcool comme ceux que l’on trouve pour le nettoyage de vitres par exemple. Employez plutôt du savon glycériné ou du liquide-vaisselle extra-gras sans oublier de rincer abondamment.

    Faites particulièrement attention lorsque vous frottez l’écran dans le but d’éviter les rayures, même les plus infimes. Dans ce cadre, ne jamais essayer de le gratter avec vos ongles.

Quelques conseils d’utilisation

  • Attention, ne posez jamais votre casque sur le bouchon du réservoir de votre moto. En effet, les vapeurs d’essence feront décoller le polystyrène dans le rembourrage.
  • Le rembourrage a été conçu afin d’absorber les chocs. Il est donc très facile d’y laisser des marques pouvant empirer avec des objets tels que les rétroviseurs et les poignées par exemple. Si vous le faites, vous réduisez considérablement l’efficacité de votre casque.
  • Ne posez jamais votre casque sur la selle de votre moto surtout si celle-ci est stationnée sur la béquille latérale. Les selles sont souvent glissantes et votre casque peut facilement tomber. L’idéal serait de le placer sur un crochet de selle si votre moto en dispose. Vous pouvez également le mettre entre les demi-guidons. Enfin, vous pouvez juste le poser par terre, sur les gants étalés, avec l’ouverture sur le bas pour ne pas qu’il roule.
  • Il est indispensable que vous mettiez votre casque dans sa housse de protection quand vous le pourrez afin de le protéger des éventuelles rayures occasionnées par la poussière ou par des chocs.
  • Dans le cas où vous n’utiliserez pas votre casque (ou votre moto) pendant une très longue période, conservez-le dans un endroit à l’abri de la lumière et sec. Cela est crucial, car un casque peut facilement être attaqué par l’humidité ambiante, ce qui fera apparaitre de la moisissure au niveau des mousses favorisant leur dégradation.

Quand faut-il changer de casque ?

Durant un temps, les fabricants préconisaient le changement d’un casque lorsque celui-ci a atteint l’âge de 5 ans d’utilisation. Cela s’avérait être vrai en raison de la matière qui a été utilisée. On parle notamment du plastique ou de l’ABS injecté. Ces matières avaient la particularité de bien dissiper l’énergie lors d’un choc, mais un inconvénient majeur subsistait. En effet, l’exposition aux rayons UV faisait que le casque perdait toutes ses caractéristiques. C’est donc la raison de la période de 5 ans qui a été définie par L’UTAC. Ce dernier est un organisme qui se charge de la régularisation des normes techniques dans l’industrie de l’automobile et du cycle.

Mais maintenant, plus précisément au début des années 2000, les fabricants ont opté pour des matières plus résistantes aux UV. Il s’agit notamment de polycarbonate, de fibre de verre, de matériaux composites à base de kevlar ou de carbone tel un casque Shark par exemple. Ces derniers ont permis aux casques actuels d’avoir une longévité de 8 à 10 ans ! Plus la peine donc de changer de casque à l’issue des 5 ans.

Top des ventes

Dernière mise à jour : 2020-06-14 02:33:28